Un petit géranium

Cette année, les légumes sont assez rares dans le potager, il faut bien le dire. Alors j’ai laissé libre court aux plantes sauvages, les invitées, les spontanées, visiteuses impromptues et parfois éphémères. L’occasion de faire quelques portraits végétaux.



Pour voir les photographies en grand, cliquez dessus - To see photography in large size, clic on it
JPEG - 960.2 ko
Les fruits réunissent 5 carpelles qui enveloppent les graines autour d’un long bec
JPEG - 995.4 ko
Avant et après projection !

Geranium dissectum, le Géranium à feuilles découpées s’est confortablement installé près des fraisiers. J’ai conservé ses massifs un peu envahissants, car j’aime beaucoup cette petite plante pour ses fruits élégants à maturité. Afin de se disperser, les graines mures sont projetées au loin de leur coque protectrice par un ingénieux système de ressorts. Quant à ses fleurs, elles sont d’une grande discrétion, et ce ne sont pas elles qui vont égayer les plates bandes de couleurs chatoyantes...

On le distingue de son cousin Geranium columbinum, le Géranium colombin, par ses petites fleurs qui dépassent à grand peine du calice, mais aussi par ses multiples poils glanduleux qui recouvrent une bonne partie de la plante, de la tige aux feuilles en passant par les fruits.

JPEG - 907.3 ko
Une fleur fort discrète ...
JPEG - 1 Mo
Capsules sur leur ressort, vides après la projection des graines






















, par gaelle